Projet de loi Agriculture & Alimentation : la montagne, la souris... et les colibris

projetdeloiagriculturealimentationlam_boxes.jpg
Chapeau La montagne a-t-elle une fois encore accouché d’une souris ? C’est le sentiment de nombreux acteurs associatifs et professionnels du monde alimentaire à la lecture du projet de loi agricole qui sera mis en débat en avril à l’Assemblée nationale. Le point d’arrivée des États Généraux de l’Alimentation (EGA) entamés en juillet.
Description Bon, pour en faire un escargot tout chaud, il y a encore pas mal de boulot sur cette souris ! Suis pas bien sûr que les bains d’huile, même bio, suffisent à la rendre appétissante… Car de quoi s’agit-il ? De mieux manger tout en permettant aux producteurs de vivre décemment de leur métier, alors qu’un tiers d’entre eux s’en tire seulement avec 350 € par mois. Mais aussi de redonner un avenir à notre environnement rural en partie sinistré par les pollutions. Or, si les paysans ont de quoi gratter le fromage mis de côté par l’agro-industrie, la vérité est que malgré les marges parfois indécentes imposées par celle-ci, leurs taux baissent ou stagnent depuis sept ans… Si ! si ! La raison ? Une forte concurrence des ventes par Internet et de nombreux acteurs sur le marché mondial qui importent des produits à prix cassés, grâce à une main d’œuvre sous-payée dans plusieurs pays, y compris européens. Et pour couronner le tout un pouvoir d’achat des ménages qui stagne, lui aussi, depuis quatre ans. Bref ! si la situation des agriculteurs est particulièrement alarmante dans notre pays, le marché agroalimentaire est tendu. Les verrous de la crise actuelle sont nombreux et semblent être forgés en titane !

Découvrez la suite de l'article sur : Le Mag Colibris
Auteur Vincent Tardieu / Colibris
Date de publication 05.02.2018
Modify
ProjetDeLoiAgricultureAlimentationLaM (Blog-actu), written by lafabrique
create on 31.03.2021 à 12:19, updated on 31.03.2021 à 12:19

Alimentation