Quitter la ville, cet espace conçu par le capitalisme

quitterlavillecetespaceconcuparlecapit_guillaume-faburel,-géographe.jpg
Chapeau Le développement des métropoles, loin d’être un phénomène spontané, est en réalité un outil destiné à étendre le capitalisme. Il en incarne toutes les valeurs : mobilité permanente, sur-connectivité, accélération, divertissement etc.
Tel est le constat de Guillaume Faburel, chercheur à l’UMR Triangle, professeur à Université Lyon 2 et à Science Po Lyon, auteur de Les métropoles barbares. Démondialiser la ville, désurbaniser la terre (Le Passager clandestin, 2018, rééd. 2019).
Description Seulement voilà : « la vie à la ville n’est pas le grand rêve promis » et on la quitte... avec le risque de coloniser d’autres espaces. C’est l’un des enseignements que ce géographe a apporté aux participants de la première rencontre de l’Agora des colibris, à Arles les 7 et 8 février 2020.

Découvrez la suite de l'article sur : Le Mag Colibris
Auteur Lionel Astruc / Colibris
Date de publication 16.10.2020
QuitterLaVilleCetEspaceConcuParLeCapit (Blog-actu), written by agora
create on 16.10.2020 à 19:10, updated on 29.03.2021 à 12:38

installation